Bienvenue sur le site de l'Union Locale des Syndicats c.g.t.FORCE OUVRIERE de Saint-Nazaire et région -------------------------------- Une seule condition est nécessaire pour adhérer à FO, il suffit d’être salarié. Qu’on soit actif, chômeur ou retraité,on a sa place dans un des syndicats confédérés Force Ouvrière ---------------------------- « Une organisation syndicale n’est indépendante que si elle est faite d’hommes et de femmes libres »


//////// Service Public ////////

UNE REVENDICATION :

DÉFENDRE LE SERVICE PUBLIC

 

//////// Salaires ////////

UNE REVENDICATION : 

AUGMENTATION GÉNÉRALE DES SALAIRES

//////// Retraites ////////

REFORME DES RETRAITES : 

STOP !


Le mardi 19 mars, frappons fort ! Par la grève et le blocage économique du pays

 

Rappel des modalités organisationnelles d’une partie de la journée du 19 mars 2019 à Saint-Nazaire.

D’autres actions sont prévues où chacun pourra s’il le souhaite y participer :

 

  

* 4 heures : les gilets jaunes proposeront un rassemblement sur Donges (lieu exact non défini pour l’instant).

* 7 heures : Force Ouvrière effectuera une distribution de tract au 1er rond-point en venant de Nantes avant la ZAC d’AUCHAN.

* 8 heures : la CGT appellera à un rassemblement au niveau des arrêts de bus, près de la mairie pour les agents des services publics.

* 9 heures : la CGT se rassemblera à la hauteur de l’entreprise R F S à Trignac (rue Baptiste Marcet).

 

Une convergence de tous ces points de rassemblement est prévue pour 10H00 au niveau du rond-point (station Total / Europcar).


Lundi 11mars 2019

MOBILISATION

Grève interprofessionnelle et manifestations du 19 mars : c’est bien parti !

A une semaine de la grève et de la mobilisation interprofessionnelles du 19 mars à laquelle elle a appelé avec la CGT, ainsi que Solidaires et les organisations de jeunesse (Unef pour les étudiants, UNL et UNLSD pour les lycéens), la confédération FO a tenu une conférence de presse pour rappeler l’enjeu de cette journée.


Jeudi 7 mars 2019

Communiqué de l’association des retraités Force Ouvrière de Saint-Nazaire et région

La Confédération FO a décidé d’appeler à une journée de grève nationale interprofessionnelle et de blocage de l’économie le Mardi 19 Mars 2019 pour obtenir satisfaction sur les revendications FO. Cette journée de grève et de blocage de l’économie est appelée nationalement en commun avec CGT, Solidaires et les organisations de jeunesse UNEF, UNL et UNL SD.

Jeudi dernier, le bureau de l’Association a décidé de s’associer pleinement à cette journée de grève et de blocage de l’économie en lien avec l’Union Locale FO de Saint-Nazaire et région vous invite toutes et tous à vous mobiliser massivement le 19 Mars prochain pour la défense de nos revendications.


Mercredi 6 mars 2019

ÉDITORIAUX DE FO

Yves Veyrier : « En avant vers le 19 mars ! »

Le Grand débat est prévu pour se terminer à la mi-mars. Nous l’avons dit, FO n’en est pas partie prenante.

 

Nous considérons en effet que le syndicat n’a pas vocation à se substituer aux institutions et cadres d’expression citoyenne et de conduite des politiques d’intérêt général, ni à s’y trouver confondu, dissous ou muselé.


Vendredi 1 mars 2019

LE 19 MARS, « SAINT-NAZAIRE, VILLE MORTE ! »

Par Michel LE ROC’H, Secrétaire de l’Union départementale CGT-FORCE OUVRIERE de Loire Atlantique

Le 19 février dernier, l’opération d’« union nationale » consistant à amalgamer l’antisémitisme aux « gilets jaunes » a échoué. Il faut dire que la ficelle était un peu grosse et seuls quelques milliers de personnes se sont rassemblées derrière le Premier ministre et les chefs des principaux partis institutionnels, place de la République à Paris.


Communiqué commun des Unions Locales C.G.T - FO -  FSU

Pas une semaine ne passe sans que le Gouvernement n’annonce des mesures contre les salarié (e)s, retraité(e)s, jeunes et chômeurs.

Plan santé contre les hôpitaux, projet de Loi contre la Fonction Publique, réforme régressive des retraites à venir, loi anti-casseurs qui est en fait une loi contre la liberté d’expression, gel des salaires et des pensions et dans le même temps, explosion des bénéfices et dividendes versés aux actionnaires…

Cela n’est plus tolérable !

Le 5 mars, le Maire de Saint-Nazaire organise « un Grand Débat ». Nous savons que ce Grand Débat « Grand Bla-bla » vise en fait à enterrer nos revendications.

Pour faire aboutir enfin nos revendications, en particulier l’augmentation générale des salaires, pensions et minima sociaux,

Pour préparer le 19 mars, « Saint-Nazaire ville morte »,

Les UL CGT, FO, FSU, avec les GILETS JAUNES appellent les salarié(e)s, retraité(e)s, jeunes et chômeurs…

À se rassembler le 5 mars à 17H45 devant la Mairie de Saint-Nazaire pour faire valoir nos revendications

   


Mardi 26 FÉVRIER 2019

Yves Veyrier, Secrétaire général de Force Ouvrière, était l’invité politique du Grand Matin Sud Radio.

Yves Veyrier, Secrétaire général de FO : « C’est inacceptable, on ne peut pas laisser des entreprises bénéficier d’aides et s’en aller ! »


Jeudi 21 février 2019

Contrats courts : Yves Veyrier, le secrétaire général de FO demande au gouvernement « un véritable bonus-malus »

 

Après l’échec des négociations sur l’assurance chômage, Force ouvrière demande au gouvernement de lutter contre la précarité, « mais pas sur le dos des demandeurs d’emploi. »


Jeudi 21 février 2019

COMMUNIQUÉ DE FO

Relèvement des seuils sociaux au Sénat : un franchissement de trop contre les droits des salariés

Après les ordonnances Macron qui ont fusionné les institutions représentatives du personnel et réduit le nombre de leurs membres ainsi que leurs heures de délégation, c’est au tour du Sénat de profiter du projet de loi PACTE pour relever les seuils d’assujettissement à de nombreuses obligations auxquelles sont soumis les employeurs.


Jeudi 21 février 2019

COMMUNIQUÉ DE FO

Échec des négociations Assurance chômage

Le 20 février la délégation Force Ouvrière s’est rendue au siège du Medef. La séance a commencé par l’énonciation d’un constat d’échec des négociations par la délégation patronale.


Mercredi 20 février 2019

ÉDITORIAUX DE F

Yves Veyrier : « 19 mars : réussir ! »

Nous n’avons eu cesse de le dire : la crise actuelle, qui prend une dimension démocratique et institutionnelle, a sa source dans la crise sociale, celle des fins de mois difficiles du fait du chômage, de la précarité, de salaires et pensions de retraite trop bas, de la disparition de services publics, des incertitudes sur le droit à la retraite et des inégalités…


Mardi 12 février 2019

COMMUNIQUÉ DE FO

Communication du bureau confédéral : Cesser le travail ensemble le même jour, public et privé, pour se faire entendre

Le mouvement des Gilets jaunes, à son origine, est l’expression d’une profonde crise sociale. Celle des « fins de mois difficiles » et des inégalités multiples, de l’abandon de territoires, notamment avec la disparition ou l’éloignement des services publics et les destructions d’emplois, de l’incertitude sur l’avenir en lien avec la précarité des situations et l’affaiblissement des dispositifs de solidarité. Ce n’est pas faute, pour FO, d’avoir alerté de longue date que les politiques d’austérité étaient dangereuses économiquement, socialement et démocratiquement.


Lundi 11 février 2019

Yves Veyrier, Secrétaire général de FO : « Il faut maintenir les services publics de proximité et arrêter de dénigrer les fonctionnaires »

« Les fonctionnaires sont les grands oubliés en matière de salaire. Il n’y a pas d’augmentation du point d’indice. Ça va faire la 8e année en 10 ans qu’il y a un gel de l’augmentation des salaires des fonctionnaires. Là où le gouvernement incite les entreprises à verser une prime exceptionnelle, lui, dit aux fonctionnaires vous n’en aurez pas ! » Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière.


Vendredi 8 février 2019

Discours d’Yves Veyrier lors du rassemblement Fonction Publique à Paris le 7 février 2019

Chers camarades, En premier lieu, je vous apporte non seulement le salut mais l’entier soutien de la Confédération. Et je vous félicite pour la réussite de cette mobilisation exceptionnelle. Force Ouvrière a longtemps été considérée comme le syndicat de la Fonction publique.

Lire la suite du discours


Vendredi 8 février 2019

MANIFESTATION DU 7 FÉVRIER

FO-fonction publique : une mobilisation massive à deux pas de Matignon

Une mobilisation « impressionnante », « réussie », « exceptionnelle » … Quelque 8 000 fonctionnaires de l’État, de la territoriale et du versant hospitalier de la Fonction publique ont participé ce jeudi 7 février à Paris à la manifestation nationale organisée à l’appel FO-Fonction publique

Lire la suite


Lundi 4 février 2019

ÉDITORIAUX DE FO

Yves Veyrier : « L’Acte syndical »

Mouvement des « gilets jaunes » et ses actes successifs, « stylos rouges » … autant de formes d’expressions sociales et de mécontentements qui semblent bousculer, vouloir s’affranchir, ou même rejeter les organisations collectives existantes, dont les syndicats.


SAINT-NAZAIRE

Les retraités mobilisés pour défendre leur pouvoir d’achat

Mobilisés pour défendre leur pouvoir d’achat jeudi 31 janvier plus de 600 retraités ont manifesté place fontaines république à l’appel de la CGT, FO, CFTC à Saint-Nazaire pour faire valoir leurs revendications en matière de pouvoir d’achat : retrait de la CSG, augmentation des retraites et retour à l’indexation des pensions sur les salaires.

Une motion a été adoptée par l’ensemble des manifestants et remise à la permanence de la députée et du sénateur.

A l’issue de ce rassemblement les Unions locales CGT et FO appellent le 5 février à Penhoët rondpoint Clément Ader à la mobilisation pour l'augmentation générale des salaires, des retraites et des minima sociaux

 


Appel aux retraité.e.s de Loire-Atlantique

Jeudi 31 janvier, faisons entendre nos exigences

Rendez-nous notre pouvoir d’achat, tel est le message que nous voulons faire passer au président de la République et au gouvernement.

Les retraités en ont marre d’être considérés comme des charges pour la nation alors qu’ils ont travaillé et cotisé pour obtenir une retraite. Ils le feront savoir le 31 janvier, avec une entière détermination à faire aboutir leurs revendications. Des revendications qui concernent directement le quart de la population française, soit dix-sept millions de retraités, mais aussi les futurs retraités que sont aujourd’hui les salariés.

Compte tenu de la gravité de la situation il est nécessaire de construire un rapport de force interprofessionnel « actif, retraité, chômeur » et appelle à la mobilisation sur les bases de nos revendications qui seul peut faire reculer le gouvernement c’est pourquoi l’association des retraités F.O de Saint-Nazaire et région  nous appelons aujourd’hui, avec le soutien des Unions Locales, à l’unité intersyndicale à tous les niveaux, des salariés, retraités, chômeurs et jeunes, pour arrêter cette régression sociale.

 

Jeudi 31 janvier prochain l’association des retraités Force Ouvrière de Saint-Nazaire et région vous invite et vous appelle à manifester à Saint-Nazaire, 10h, Fontaines République (centre-ville)


Lundi 28 Janvier 2019

RETRAITE

Retraite AGIRC-ARRCO une cure de rigueur imposée aux salariés du privé

Quelle que soit l’issue de la réforme des retraites en vue du futur régime universel en points prévu pour 2025, des modifications majeures sont d’ores et déjà intervenues pour les salariés et les retraités du privé. Celles-ci résultent directement de l’accord national interprofessionnel du 15 novembre 2015 sur les retraites complémentaires Agirc-Arrco que Force Ouvrière a refusé de signer et a vivement dénoncé.

Lire la suite de l’info

Télécharger
La lettre de U.C.R.F.O
x_-_lettre_103.pdf
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

Mercredi 23 janvier 2019

NOTRE INDÉPENDANCE, CE SONT LES REVENDICATIONS, PAS LE GRAND DÉBAT !

Par Michel LE ROC’H, Secrétaire de l’Union départementale CGT-FORCE OUVRIERE de Loire Atlantique

Fin 2018, plusieurs quotidiens soulignaient l’extrême fragilité dans laquelle se trouvait le président de la République après deux mois de mobilisation des gilets jaunes. Le chroniqueur du Figaro inquiet concédait même : « Emmanuel Macron est à terre. Fracassé sur six mois de crise ininterrompue, le président de la République achève l’année sonné et chancelant au milieu d’un champ de ruines ».

Lire la suite de l’édito